^
v
<
>

Restons connectés

> mentions légales

M.A.GAZINE

Article

19 février 2014 

Décryptage du Cachemire

À l’origine, le cachemire provient de la région montagneuse tibétaine du même nom, où l’on récupérait la laine soyeuse des chèvres durant la mue, une sorte de duvet d’hiver ultra-précieux qui servait donc de base thermorégulatrice à sa fabrication. La laine cachemire que l’on trouve majoritairement aujourd’hui provient de Mongolie, d’Iran ou d’Afghanistan, cette production ancestrale étant devenue presque marginale.

Pour parfaire les plus belles pièces en cachemire, les créateurs privilégient avant tout une très belle matière première car c’est elle qui détermine la longueur et la finesse des fils, et donc elle qui conditionne la qualité du produit fini. Le nombre de fils détermine l’épaisseur de la matière du vêtement, allant de un à seize fils. Sur le marché français, le pull à deux fils domine largement l’offre, même si la version 4 fils devient prisée chez les hommes. Le prix augmentant naturellement en conséquence…

Attention, Fragile !

Délicatesse et méticulosité sont les maître-mots lorsqu’il s’agit d’entretenir cette merveille de la nature mode. Comme il s’agit d’une matière composée de fibres naturelles et « vivantes », il convient de lui appliquer un traitement bien particulier.

Sachez tout d’abord qu’on ne porte jamais deux jours de suite une pièce en cachemire : il faut savoir faire reposer sa bête. Elle ne se lave qu’environ tous les 10 ports, à la main ou en machine, selon un rituel bien précis : uniquement dans un sachet ou une taie d’oreiller, à froid et avec une dose de produits « spécial textiles délicats ». Ne jamais l’étirer en sortant de la machine et la sécher à plat, idéalement sur une serviette éponge. Pour finir, ne la repassez que si nécessaire. Ces conseils sont valables également pour ses acolytes mohair ou angora.

illu_article

Shopping de Luxe

Nous avons déniché pour vous le meilleur du cachemire & cie chez vos enseignes préférées : Bérénice, Pablo, Tara Jarmon, Georges Rech, Ventilo ou encore le spécialiste du genre Acanthe ! Des basiques intemporels comme le délicieusement sexy pull à grand V ou le mini-cardigan à superposer sur un joli caraco en dentelle… Mais aussi des classiques revisités dans une version plus streetwear, avec notamment des sweats à capuche, ou dans une version plus pop/pastel, avec beaucoup de contrastes entre des couleurs très vives comme le jaune ou le orange, et d’autres bien plus guimauves comme le rose ou le bleu layette… À vous de choisir votre cachemire camp !

signature-florence_medium

(1) Prix conseillé 2011 / 2012 / 2013 dans le réseau de distribution traditionnel.
(2) Prix Marques Avenue dans la limite des stocks disponibles.

Le cachemire et ses acolytes de mailles précieuses sont devenus de vraies valeurs sûres, des basiques de qualité résistant à l’épreuve du temps et des tendances. Un gage de qualité et d’élégance à découvrir ou redécouvrir à travers notre petite historique et notre sélection 100% shopping de luxe à petits prix !

Comment teindre ses vêtements ?

Redonner vie à ses vêtements avec un peu de teinture, un peu de sel et un passage en machine, c’est à portée de toutes et tous !

La teinture reste un moyen simple et rapide pour faire évoluer sa garde-robe à moindre frais !

Suivez le guide…

Toute teinture dépend de la matière de votre pièce, vérifiez bien les étiquettes de composition avant de vous lancer !

  1. Pour un article en coton, en lin et en fibres naturelles : la base idéale pour une teinture facile et garantie réussie. Utilisez des teintures en paquet comme celles de la marque Dylon et comptez 200g de teinture pour environ 600g de linge sec et 500g de gros sel à prévoir.
  2. Pour un article synthétique : c’est plus compliqué mais pas infaisable. Utilisez plutôt des capsules de teintures en comptant une capsule pour 250g de linge sec environ, et réalisez-la toujours à la main.
  3. Pour un article délicat (laine, soie) : utilisez une teinture tissu « à la main » (50g pour 250g de linge sec) et brassez délicatement pour uniformiser les couleurs sans abîmer la matière.
  4. Pour un article en polyester ou en acrylique, en Gore-Tex (équipements de ski), en polaire ou contenant plus de 5% d’élasthanne : fuyez et ne tentez jamais de les teindre !

Quelque soit la matière, nous vous conseillons de réaliser une pré-teinture afin de leur donner une couleur plus neutre, la teinture finale n’aura qu’un meilleur rendu final, ultra-fidèle à celle choisie sur le paquet.

Il existe également des gammes de teintures conçues uniquement pour raviver une couleur d’origine ternie par le temps, ainsi que des produits spécial blanc pour blanchir tout linge jauni ou grisé.

Vous pouvez également vous initier à l’art du « tie&dye », littéralement « attacher et nouer », en javelisant une partie seulement du vêtement pour un rendu très hippie chic ultra-tendance ! Des astuces utiles pour redonner une seconde jeunesse à certaines pièces ou tout simplement redonner de l’éclat à quelques modèles fétiches ou éléments de décoration (rideaux, nappes, dessus de lits, etc).

Vous aimez le M.A.GAZINE ? N'hésitez pas à partager !

Pinterest

Vos commentaires

retourner en haut de la page