^
v
<
>

Restons connectés

> mentions légales

M.A.GAZINE

Article

4 mars 2015 

Brut, Délavé, Uni ou Imprimé

Sous sa stature de pièce phare, le jeans reste la pièce idéale pour se différencier tout en restant dans le cadre, une sorte de brèche rock dans un contexte populaire. Grâce à son aura "cool", vous pouvez jouer et imposer votre modèle préféré : brut de chez brut avec coutures ton sur ton pour un style résolument minimaliste, délavé neige pour un esprit so 80's, blanc immaculé pour égayer un ciel couvert, ou même imprimé à pois ou à rayures en laissant la cheville dégagée pour plus de féminité ! À chaque saison, n'hésitez pas à adopter une nouvelle pièce en denim : blouson, salopette, short, jupe, chemise... Vous ne regretterez jamais ce type d'investissement dans de bons basiques à revisiter au gré des tendances.

illu_article_1

À Revers, à Trous ou à Taille Haute

Les cow-boys et les mineurs ne s'encombraient pas d'une trousse à couture, alors pourquoi nous ? Osons encore le revers aujourd'hui, parce que la cheville est le nouveau décolleté ! Alors on mise sur un look à la Audrey Hepburn : jeans à revers, taille marquée, veste d'homme et paire de ballerines.

Côté trous, on laissera les cribles à la mitraillette à la culture grunge pour privilégier un ou deux trous maximum, situés dans une zone stratégique pratique (on laisse ses fesses couvertes donc et on vise la cuisse ou le mollet). Exit le total look cheveux gras et chemise à carreaux, on l'acoquine de pièces beaucoup plus élégantes comme un beau blazer et une paire d'escarpins pour toujours plus de contraste mode.

La taille haute elle, se porte skinny ou ne se porte pas. Rien de pire qu'un pantalon trop large à taille élastique pour laisser entrevoir un peu de brioche... La taille doit être haute mais les cuisses doivent être moulées et affinées. On l'associe ensuite à des éléments casual comme une paire de baskets blanches et un tee-shirt, à rentrer dans le jeans évidemment.

illu_article_2

La Semaine Prochaine dans votre M.A.GAZINE...

Rendez-vous mercredi prochain pour un numéro tout en rose poudre, dédié à l'univers "ballerine" ! Au programme de quoi réaliser la plus parfaite des manucures, de beaux chignons, beaucoup de laque et de jolis bodys !
 
 

signature-florence_medium

 
 
(1) Prix conseillé 2012 / 2013 / 2014 dans le réseau de distribution traditionnel.
(2) Prix Marques Avenue dans la limite des stocks disponibles.

Breveté en 1873 par Levi Strauss et Jacob Davids, le jeans est devenu la pièce mode universelle et unisexe par excellence. Revu et corrigé par tous les mouvements culturels, des taulards de Rikers Island, aux bikers, en passant par Jane Birkin ou James Dean, le denim est devenu aussi malléable que le visage d'une mannequin, jouant tour à tour les baggys, les leggings ou les pantacourts.

Le Jeans et les Femmes

Comment ce pantalon de cow-boy est-il devenu l'un des symboles de la révolution féminine ? 80 ans après la sortie du premier modèle Lady Levi's, passons en revue cette petite histoire du jeans et des femmes.

  1. De la classe ouvrière aux estrades politiques, des ranchs aux défilés, du pratique au sexy, le jeans féminin a connu une ascension aussi fulgurante qu'étonnante. Car en 1934, le port du pantalon est encore interdit aux Américaines, qui se contentent alors dans les campagnes, de piquer le 501 de leur mari, beaucoup plus pratique que leurs jupons pour monter à cheval notamment ! Lorsque Levi's sort alors son premier Lady Levi's, il envoie un signal de liberté extrêmement fort et totalement précurseur.
  2. En Europe, il n'est pas encore question d'arborer le denim. Il ne fera son apparition que 15 ans plus tard, à la fin de la seconde guerre mondiale, alors que les soldats et le cinéma en auront popularisé l'usage. Marilyn Monroe le porte ainsi dans le film "Rivière sans retour" où on on la voit se lover dans les bras de son homme, dans ce que l'on appellera plus tard un "boyfriend jeans"... Mais ce n'est vraiment qu'avec les années 60 que le jeans marque à jamais les esprits, à travers des icônes comme Janis Joplin, et surtout à travers le mouvement de contestation générale contre l'ordre établi. Le jeans affirme leur rébellion.
  3. Chaque décennie suivant trouvera son denim emblématique, celui qui incarnera son époque : le patte d'éléphant des années 70 qui évoque le flower power, le destroy déchiré des années 80 façon punk, le baggy des rappeurs des 90's, le skinny Kate Moss dès 2000....
  4. "Porter un vêtement masculin, c'est toujours incroyablement sexy, ça vaut pour le jeans comme pour la chemise blanche. C'est un vêtement brut, fait pour résister. Associé à la douceur de la peau féminine, il fait l'effet d'une chaud-froid, un contraste qui claque et qui ouvre la porte aux fantasmes" affirme ainsi Farid Chenoune, historien de la mode.
  5. Toutes en Jeans !

Vous aimez le M.A.GAZINE ? N'hésitez pas à partager !

Pinterest

Vos commentaires

retourner en haut de la page