^
v
<
>

Restons connectés

> mentions légales

M.A.GAZINE

Article

18 septembre 2013 

Pièce Maîtresse mais parfois Traitre

Si l’on juge une chemise à son col et un homme à sa chemise, c’est que tant dans son choix que dans son entretien, elle reste une pièce maîtresse incontournable du dressing (féminin comme masculin d’ailleurs), mais extrêmement difficile à entretenir et à renouveler.

Elle varie selon les moments de la semaine certes, mais aussi selon les événements (mariage, enterrement, baptême, naissance) (souvenez-vous du choix judicieusement cool du Prince William à la sortie de la maternité) (photo ?), les saisons (importance du choix des matières) et les tendances, forcément.

Les Critères de Choix

Au rayon hommes et femmes, cinq critères doivent automatiquement vous venir à l’esprit au moment de l’achat d’une chemise :
- Sa coupe (cintrée, classique ou droite), à adapter selon votre morphologie.
- Sa matière, à choisir selon vos goûts (et sans oublier qu’un 100% coton reste toujours plus confortable que des mélanges synthétiques).
- Son col (italien, mao, couture, cassé, à deux boutons, à trois boutons…) à sélectionner une nouvelle fois en fonction de la longueur et la largeur de votre cou, ainsi que de l’occasion en question (préférez des baleines rigides pour un look costume-cravate chic par exemple).
- Son utilisation car comme sur notre planche tendance, elle se veut casual, classique ou chic, et se porte donc différemment selon…
- Son prix, justifié ou non par les quatre critères précédents et le prestige de l’enseigne.
 
Pour nos bambins moins de colifichets et plus de spontanéité : l’idée reste de s’éclater et de leur faire porter des pièces ludiques tout en restant chic !

Sa Place dans Mon Dressing

Si certains raisonnent en nombre de semaines même hors vacances (7 jours 7 chemises), la moyenne française se situe aux alentours de 14 chemises par personne… Et l’idéal serait d’en avoir vingt, afin de jongler entre les situations, les modes et les saisons comme vu précédemment, et d’obtenir un subtile dosage entre modèles unis (blanc, noir, bleu, gris) et imprimés (motifs, rayures, carreaux). Prenez également l’habitude de les garder sur cintres pour éviter la galère du pliage, bien trop techniques pour nous simples novices. Attention aussi à la gestion de vos vieilles chemises, passant très (trop) rapidement de mettables à in-mettables… Si le col et/ou les poignets sont élimés, jetez, donnez !

Ma Chemise pour 2013/2014

La chemise à carreaux est en pole position version tartan BCBG ou plaid British, suivie de près par l’indémodable modèle uni blanc à porter cette saison avec du cuir ou du denim dans un esprit rock, et la chemise en jean de notre été, à revisiter pour cette rentrée en total look denim de la tête aux pieds. Sans oublier les effets de transparence ou de matières (franges, sequins) très tendances cette année, mais à tempérer aux côtés de pièces bien plus casual comme une salopette, un sweat ou des baskets.

signature-florence_medium

Entre Maman piquant la chemise blanche oversized de Papa, Papa collectionnant les rayures et les petits pois, et les deux enfants se chamaillant pour une liquette à carreaux, la famille se met dans tous ses états pour trouver son uniforme de rentrée !

Comment entretenir ses chemises ?

Vous l’avez trouvée, ça y est. La chemise de votre vie se doit maintenant d’être entretenue à sa juste valeur, sentimentale ou matérielle. Voici comment bien laver, sécher et repasser votre pièce précieuse !

  1. Le lavage : Sachez tout d’abord que le nettoyage à sec est bien plus nocif que le nettoyage « maison », préférez-donc votre machine pour un lavage à 30° (40° si nécessaire) bien plus économique. Surtout lorsque l’on change une à deux fois par jour de modèles entre travail et soirée !
  2. Le séchage : Méfiez-vous une nouvelle fois des idées reçues car les sèche-linges actuels ne sont plus néfastes pour les chemises. Exit les filets ou taies d’oreiller en guise de pare-problèmes, vous pouvez les faire sécher sans mauvaises arrière-pensées. Et si vous ne possédez pas de sèche-linge, optez pour un étendage directement sur cintre (pas ceux du pressing, ceux en plastique ou bois à coins arrondis) pour vous faciliter la tâche à la prochaine étape !
  3. Le repassage : Un fini optimal imposerait chez les puristes le fait de ne l’effectuer qu’au moment où la chemise est tout juste humide, presque sèche mais pas totalement. L’utilisation d’un humidificateur permet aussi de parer à un mauvais timing séchage/repassage. L’important est de commencer par s’occuper des manches et des poignets, puis du dos, dont les différentes parties sont successivement posées sur la table. Viennent ensuite les pans de devant et pour finir le col, qui est d’abord repassé à plat et à l’envers avant d’être plié.
    Il paraît que les habitué(e)s mettent en moyenne 7 minutes par chemise… À vous de jouer !

Vous aimez le M.A.GAZINE ? N'hésitez pas à partager !

Pinterest

Vos commentaires

retourner en haut de la page