^
v
<
>

Restons connectés

> mentions légales

M.A.GAZINE

Article

5 mars 2014 

Imaginaire collectif

Dans l’imaginaire et l’inconscient collectifs, les couleurs primaires sont associées à une multitude de références tout à fait insolites. Tout d’abord le célèbre Arlequin, mais aussi l’arc-en-ciel, les blasons, les drapeaux, l’art mexicain, ou encore Kandinsky, le pop art, les cartoons, etc… Autant d’histoires et d’inspirations à assimiler et digérer pour ne pas tomber dans l’excès ! S’il n’y a pas de mode sans audace et d’audace sans couleurs, attention, elles peuvent aussi se révéler de vrais pièges lorsqu’elles sont mal associées ou mal adaptées à notre teint, nos cheveux et nos yeux. Heureusement le fabuleux petit monde des créateurs nous livre cette année sa leçon de style primaire.

illu_article_1

Des Podiums aux People…

Comme la mode a toujours un temps d’avance sur le peuple, tout a réellement commencé l’année dernière en février 2013 durant la fashion week italienne, lorsque Prada a injecté sur ses silhouettes de défilé des visages de femmes inspirés de l’art mural mexicain. Comme un baromètre de la mode, la marque impose alors le ton, rapidement suivi par Marc Jacobs et bien d’autres. Les VIP suivent et s’arrachent ces pièces arty et flashy, affichant ainsi un optimisme sans faille et un certain culot fashion !

illu_article_2

… Jusqu’à Nous !

On les voit donc sur les podiums, sur nos people, dans tous les magazines et dans nos rayons… Difficile de résister à cette déferlante super colorée ! Et comme on ne peut pas vivre en Prada, nous avons sélectionné pour vous toutes étiquettes confondues, un panel d’articles ultra-tendances et déjà remisés de minimum 30% ! Difficile de résister à l’effet Marques Avenue aussi ! Craquez pour ce it-top en néoprène Comptoir des Cotonniers ou pour une mythique paire de Bensimon dans un coloris pop. Sans oublier votre cuisine, particulièrement branchée également avec des accessoires vifs et techniques ! On fait le plein de couleurs tranchées pour amorcer un semblant d’été !

signature-florence_medium

(1) Prix conseillé 2011 / 2012 / 2013 dans le réseau de distribution traditionnel.
(2) Prix Marques Avenue dans la limite des stocks disponibles.

Nuances de base des gouaches de nos palettes d’écoliers, couleurs iconiques de l’art worldwide, les trois variantes de bleu, rouge et jaune n’ont pas fini d’égayer cette nouvelle saison mode, définitivement sous le sceau du primaire ! Décryptons donc ensemble la naissance de cette tendance prête à exploser dans nos dressings de printemps…

Les 10 faux pas mode de la saison

La mode a ses raisons que la raison ignore…


Parfois certaines fautes de goût d’hier retrouvent leurs lettres de noblesse fashion, mais souvent l’on se croit à l’abri d’un impair alors qu’un carton rouge digne d’une paire de chaussettes blanches sur chaussures noires se profile à l’horizon de votre silhouette !


Retenez-donc nos 10 règles d’or du DON’T, nos 10 faux pas rédhibitoires pour cette nouvelle saison mode.







  1. La robe superposée au pantalon :
    Si vous n’osez pas la robe trop godiche, ni le pantalon trop simple, et que vous pensez que les associer leur donne un style et provoque un mélange des genres intéressant… Vous n’osez tout simplement pas montrer vos jambes et vos hanches alors que ce camouflage ne fait qu’empirer la situation et souligner les défauts. Don’t !
  2. Le « half squaw » :
    C’est la tendance coiffure lancée par Rihanna avec son côté brushé et son côté rasé… Impossible à assumer au bureau et assurant une repousse particulièrement compliquée. Don’t !
  3. Le trikini :
    Sauf si votre corps est comparable à celui de Kate Moss et que vous passez l’été à Saint-Tropez… Don’t !
  4. Le color block :
    Exit le full coverage couleur de 2012, place à la parcimonie ! On dégaine de la couleur pop mais pas que… Car le color block vert ne s’adapte pas à toutes les situations (comme le théâtre par exemple). Don’t !
  5. Les cheveux « rainbow » :
    Sauf si vous avez 19 ans, vous appelez Kelly et que vous habitez à Los Angeles. Improbable et impassable dans la vraie vie (celle où vous devez être un minimum crédible). Don’t !
  6. Les chaussettes dans les sandales :
    Sur les podiums, ça passe. Mais à la ville, ça fait carrément touriste allemande. Don’t !
  7. Le pyjama ou le jogging de ville :
    Difficile à dompter, le risque de passer pour une évadée de l’asile le plus proche reste important. Evitez donc le 100% pilou pilou, polaire ou toute autre matière « peluche »… Don’t !
  8. Le bonnet à voilette ou la casquette à filet :
    Deux ou trois branchés vous comprendront. Mais le reste de la population vous prendra pour un livreur de pizza ou une gérante de friperie. Don’t !
  9. Les lunettes de soleil le soir :
    Rien ne justifie le fait de porter des lunettes de soleil (ou un chapeau) de nuit. Vous passerez automatiquement pour un ringard, un malade (conjonctivite, orgelet, coquard…), ou pire un moche ayant besoin de se cacher derrière tout cet attirail. Don’t !
  10. L’overdose de bijoux :
    Trop de bling tue le bling. Et puisque vous ne vivez pas sur la côte ouest américaine entre un jacuzzi et une cocktail party, nul besoin de vous placarder d’argent ou de doré. On accessoirise avec parcimonie. Don’t !

Vous aimez le M.A.GAZINE ? N'hésitez pas à partager !

Pinterest

Vos commentaires

retourner en haut de la page